logo CHUV
le Service Professionnels Patients Formations Recherche Collaborations
le Service
Collaborateurs
Unités et secteurs
Secteur hospitalisation
Unité des troubles du rythme
Unité de cardiologie interventionnelle
Secteur échocardiographie
Procédures
Infrastructures
Secteur insuffisance cardiaque
Secteur ambulatoire de cardiologie PMU
Home < le Service < Unités et secteurs < Secteur échocardiographie < Procédures < Echocardiographie de stress Plan d'accèsPlan du site

Echocardiographie de stress

L’échocardiographie de stress est un examen réalisé essentiellement à la recherche d’une maladie des vaisseaux coronaires. Le but consiste à observer par échocardiographie transthoracique le comportement de la contractilité du ventricule gauche sous différents modes de stimulation ou stress.
Le stress peut être obtenu de manière pharmacologique ou par effort physique.
Le stress pharmacologique est généralement obtenu par injection intraveineuse d’une substance à doses progressives, qui va augmenter la FC (fréquence cardiaque) ainsi que la contractilité du myocarde.  La substance la plus fréquemment utilisée est la Dobutamine, mais le test peut également se faire sous Dipyridamole (Persantine). Une injection d’Atropine est souvent ajoutée afin d’augmenter plus rapidement la FC et prévenir des phénomènes d’hypotension réflexe.
Le stress peut également être obtenu par effort physique en faisant pédaler le patient sur une bicyclette spécialement conçue à cet effet.
La fonction systolique globale du VG ainsi que sa fonction segmentaire est analysée en continu. Un cœur normal démontre une augmentation de la contractilité globale ainsi que de tous les segments myocardiques (on parle de recrutement). En cas d’ischémie liée à la présence d’une sténose sur une des artères coronaires, on observe une diminution de la contraction du segment perfusé (hypokinésie, akinésie), voire une altération globale de la fonction du ventricule.
La valeur diagnostique du test dépend de la FC maximale atteinte. Le but est de s’approcher au plus près de la  Fréquence Cardiaque Maximale Théorique (FCMT = 220 - l’âge du patient). Le test à la Dobutamine est considéré comme maximale dès que la FC est > 85% FCMT


Documents associés:

Bon pour demande d'échocardiographie de stress (58ko)
Formulaire de consentement éclairé pour échocardiographie de stress (19ko)


Indications:

  • Recherche d’une maladie coronaire chez des patients asymptomatiques avec facteurs de risque élevés ou symptomatiques avec une probabilité pré-test de maladie coronaire comprise entre 25 et 75%
  • Recherche de maladie coronaire chez des patients dont l’ECG est perturbé au repos, ce qui rend impossible son interprétation lors d’un test d’effort sur tapis roulant/bicyclette classique impossible
  • Recherche de maladie coronaire chez des patients incapables de réaliser une épreuve d’effort sur tapis roulant ou bicyclette (problèmes orthopédiques, insuffisance artérielle, etc…)
  • Evaluation fonctionnelle d’une lésion coronaire connue
  • Stratification du risque d’événements après infarctus
  • Evaluation à l’effort d’une valvulopathie

Contre-indications:

  • Absence de fenêtre échogénique
  • Intolérance à la position en décubitus latéral gauche
  • Contre-indications aux différentes substances utilisées :
    • Dobutamine :
      • HTA mal contrôlée
      • Arythmies sévères pré-existantes (FA,TV non-soutenues)
      • Sténose aortique
      • Cardiomyopathie hypertrophique et obstructive (CMHO)
    • Dipyridamole
      • Maladie asthmatique sévère
      • Troubles sévères de la conduction
    • Atropine
      • Prostatisme
      • Glaucome

Précautions avant le test:

  • Il est préférable de s’être assuré avant le test que le patient est examinable par voie transthoracique Dans le cas contraire, un autre test doit être préféré
  • Les patients sous un traitement de bêta-bloquants (ex: Lopresor, Tenormin, Concor) ou d’antagonistes du calcium bradycardisants (Isoptin, Dilzem) devront arrêter la prise du médicament 24 à 48 heures avant le test avec la permission de leur médecin
  • Si un test au Dipyridamole est prévu, il est nécessaire de s’abstenir le jour précédent de consommer des substances contenant des xanthines qui diminuent les effets du médicament, soit:  thé, café, chocolat, bananes
  • L’abstention de tout vasodilatateur artériel (médicament hypotenseur) le jour de l’examen est également impératif pour éviter le risque d’hypotension majeure. Ces modifications ne peuvent se faire qu’avec l’accord  du médecin traitant
  • Il est préférable d’avoir pris un repas léger avant le test.

Déroulement du test pharmacologique (60 mn)

  • L’examen se déroule sur un lit d’examen
  • Le patient est équipé de 12 électrodes pour le suivi du tracé ECG ainsi que de trois autres électrodes qui sont reliées à l’appareil d’échocardiographie
  • Une perfusion est installé dans une veine de l’avant–bras pour permettre l’administration du médicament
  • Le patient est couché sur le côté gauche
  • L’examen se déroule en présence du médecin cardiologue et d’une infirmière
  • Le médecin enregistre par échocardiographie transthoracique les images cardiaque de repos, puis l’infirmière administre la perfusion à dose progressive
  • Le médecin suit en continu la fonction ventriculaire gauche ainsi que le tracé ECG et enregistre des images du cœur à la fin de chaque palier jusqu’au pic de l’effort
  • Le patient doit en tout temps signaler ce qu’il ressent
  • Dès que les 85% de la FCMT sont atteints, que le dose maximale de médicament a été administrée, la perfusion est stoppée et on laisse la FC redescendre à sa valeur de base, ce qui prend de 5 à 10 minutes. Une injection d’Indéral (bêta-bloquer) est fréquemment pratiquée afin d’accélérer la période de récupération
  • Une fois la FC ramenée à sa valeur de base, les dernières images sont enregistrées

Déroulement du test différait sur bicyclette (15mn)

  • L’examen se déroule sur un bicyclette  spécialement conçue pour ce genre de test
  • Le patient est équipé de 12 électrodes pour le suivi du tracé ECG ainsi que de trois électrodes pour l’appareil d’échocardiographie
  • L’examen se déroule en présence du médecin cardiologue et d’une infirmière
  • Le médecin enregistre par échocardiographie transthoracique les images cardiaque de repos avant de commencer le test qui se fait palier d’effort progressif
  • Le médecin suit en continu la fonction ventriculaire gauche ainsi que le tracé ECG et enregistre des images du cœur à la fin de chaque palier jusqu’au pic de l’effort
  • Le patient doit en tout temps signaler ce qu’il ressent
  • A la fin de l’épreuve, on laisse la FC redescendre à ses valeurs de base
  • Une fois la FC ramenée à sa valeur de base, les dernières images sont enregistrées

Précautions après le test:

  • Le patient reste sous surveillance étroite tant que tous ses paramètres vitaux et  ne sont pas retournés à l’état basal. De plus, il doit se sentir tout à fait bien et ne pas se plaindre d’une quelconque douleur ou gène respiratoire afin de quitter le laboratoire. Il lui est d’ailleurs recommandé de ne pas quitter l’enceinte de l’hôpital avant une demi-heure après l’arrêt du test
  • En cas d’examen positif, le médecin traitant est de suite contacté pour aider à définir l’attitude qui en découle
  • Tout test d’effort, qu’il soit pharmacologique ou non, peut déclencher chez le coronarien des douleurs thoraciques qui en général disparaissent dès l’arrêt de la perfusion/effort. Dans de très rares cas, les douleurs sont persistantes et doivent justifier un cathétérisme cardiaque et/ou une hospitalisation en urgence. Un tableau d’insuffisance cardiaque peut également survenir et justifier alors une hospitalisation
  • La complication la plus fréquente lors d’un test à la Dobutamine réside dans le déclenchement d’arythmies cardiaques, le plus souvent bénignes, qui disparaissent après l’arrêt de la perfusion. Dans de rares cas, l’arythmie se maintient (par exemple une fibrillation auriculaire) et justifie un séjour aux Urgences de quelques heures pour l’administration d’un médicament anti-arythmique, voire une hospitalisation

Prendre un rendez-vous électif pour patient hospitalisé

Adresser le bon de demande d'examen dûment complété par
Fax: 40 055 ou
Poste pneumatique: 537

Prendre un rendez vous électif pour patient ambulatoire

Lundi à vendredi
09h00 à 11h30 et 14h00 à 16h30

Secrétariat
Secteur cardiologie ambulatoire
PMU - Niveau 07
Tél. 021 314 48 00
Fax 021 314 48 02

Demande d'examen en urgence

Jours ouvrables de 08h à 18h:
Bip 747 686

Nuit, week-ends et jours fériés
Tél. 021 314 11 11
Demander le superviseur de piquet en cardiologie

 

Dernière modification le 25.11.2009